Présidente de l’Association des Centres Socio-Culturel des 3 Cités de 2001 à 2006

Patricia Lacroix est rentrée au Conseil d’Administration de notre Association en 1999 en pleine « renaissance » du projet global de notre association, sous la présidence de Solange Bouchet. Elle était à ce moment-là, représentante de la Chorale des 3 Cités (devenue depuis Chœurs en Cités).
En 2001, elle prend le relais, en tant qu’habitante du quartier, à la présidence de notre association.
Elle va s’y engager, à sa manière, pleine et entière, défendant toujours le mieux, pour le centre, mais aussi pour le quartier et ses habitants.
2001 marque un autre tournant dans la vie de nos centres. Après 2 années marquées par une restructuration forte de l’association sur le plan humain, financier, administratif, 2001 marque le début de la mise en place d’un nouveau projet associatif, d’un nouveau projet politique élaboré tout au long de l’an 2000.

Cela va se traduire dans les nombreux projets lancés ou améliorés au cours de cette période.

Il faut souligner que l’ensemble de ces projets et actions sont des œuvres collectives, portées par le Conseil d’administration, les équipes salariées et bénévoles de l’Association.
Mais par sa personnalité, tournée vers l’humain, la culture, le lien entre la culture et l’humain, Patricia va jouer un rôle particulier dans cette période, en tant que présidente.

Très intéressée personnellement par l’action culturelle et sa dimension transformatrice, Patricia va œuvrer pour que le festival Ecoutez Voir (créé avec le Conservatoire en 1998) devienne réellement le festival du territoire, qu’il explore les lieux multiples de ce quartier, des écoles, en passant par Pourquoi Pas la Ruche et le centre commercial, que les arts proposés dans ce festival se diversifient au-delà de la musique et que surtout qu’ils s’ouvrent, s’adaptent, proposent la rencontre à des habitants, dont certains n’auraient jamais osé franchir les portes symboliques de cette univers. C’est aussi la création des spectacles en appartement qui existent encore aujourd’hui, et qui proposent des temps de théâtre, de musique, voire de danse, chez des personnes (volontaires) tant dans les pavillons du quartier que dans les immeubles collectifs.

Dans ce même domaine, c’est aussi sous la houlette de Patricia Lacroix, que va naître la semaine des Talents, et plusieurs dizaines d’habitants ont pu exposer leurs œuvres, monter sur scène dans de nombreux espaces du territoire. A cette occasion, elle dira notamment, à propos de cette manifestation : « il convient de placer l’homme au centre du projet et de montrer que les gens sont porteurs de richesses et de talents » (Centre Presse, le 26 janvier 2003).

Dans un autre champ Patricia va également s’investir fortement auprès des habitants qui portent le projet d’épicerie sociale Pom’Cassis et qui en est à ses premières années de fonctionnement, projet encore rattaché à notre association à ce moment-là. Son investissement portera aussi bien sur des actions quotidiennes qu’autour d’enjeux plus structurants autour de la question de l’aide alimentaire. C’est ainsi, qu’à ce titre, elle représentera pendant quelques années, l’épicerie sociale (et donc le centre des 3 Cités) au Conseil d’Administration de la Banque Alimentaire de la Vienne. C’est aussi pendant sa présidence qu’aura lieu la fête des 5 ans de l’épicerie sociale en 2005.

5 ans de l’épicerie sociale en 2005

Dans un tout autre domaine, quoique, suite au choc de l’élection présidentielle de 2002, qui voit s’affronter au 2ème tour, Jacques Chirac au candidat du Front National, Patricia Lacroix, avec l’ensemble du Centre, s’impliquera fortement dans l’initiative des acteurs locaux des 3 Cités, en réaction à ce coup de tonnerre, pour proposer des temps de discussion dans l’espace public, au marché, au centre commercial pour aller motiver les habitants pour aller voter. Cette action durera jusqu’à la veille des législatives de 2002.
A cette occasion, elle dira notamment, « il faut renouer avec le social et le dialogue et nous devons jouer le rôle de relais pour faire remonter les préoccupations de chacun ».

Voilà quelques exemples des engagements de Patricia dans notre association. Ces moments de vie, ces évènements ne doivent pas faire oublier son engagement dans le quotidien de l’association, encore en pleine restructuration, avec ses petits moments de bonheur (les matinées salariés-bénévoles par exemple) et aussi ses moments plus compliqués, quand il faut se séparer d’un salarié par exemple.

Dans tout cela, Patricia s’y était engagée totalement, complètement, avec tout son enthousiasme, son envie de changer le monde, s’inscrivant ainsi dans la lignée des acteurs marquants de notre association, et plus largement de notre quartier, dans toute leur diversité personnelle, avec les convictions les plus diverses, mais tous mus par ce projet collectif, de faire ensemble, d’obligation absolue de changer ce qui maintient des pans entiers de notre société, dans la pauvreté, dans l’exclusion, dans les marges.

Patricia s’était elle-même donné un « mandat » de 5 années à la tête de l’association. C’est ainsi qu’en 2006, elle a décidé d’arrêter la présidence pour se consacrer à d’autres missions. Elle passa la main à Jean-François Chazerans.

Patricia Lacroix (avec David Perrin) au moment d’un Carnaval

Le conseil d’administration de l’association des 3 Cités, avec à sa tête, en successeurs de Patricia Lacroix, Patrick Saillier et Mohammed Rhalab, co-présidents, toute les équipes bénévoles et salariés de l’association, moi-même en tant que directeur ayant travaillé au plus près d’elle pendant ces 7 années, disent un grand merci à Patricia pour ces années d’engagement et de militantisme.

Ils assurent également à la famille, à Michel bien sûr, à ses enfants de toute leur amitié et leur affection.

33 Partages

Laissez un commentaire